top of page

FÊTES

NOTRE IDENTITÉ CULTURELLE

Le calendrier festif de la comarque d'Els Ports compte de nombreuses dates incontournables tout au long de l'année. Ce sont des célébrations uniques qui conservent des éléments remontant à l'époque médiévale et qui sont profondément enracinées dans chacun des villages. De plus, dans Els Ports, on trouve des danses et des manifestations culturelles d'une grande importance qui ont été le point de départ de nombreuses autres qui ont ensuite vu le jour ailleurs, comme la Danse des Guerriers de Todolella. Ces danses mettent également en valeur une tradition artisanale de la région, avec des costumes de grande valeur.

À Els Ports, l'hiver est marqué par le feu et les "Santantonades", l'arrivée du printemps est marquée par "Onso", qui ouvre une saison pleine de prières. Pendant l'été et l'automne, les villages d'Els Ports vivent leurs moments les plus participatifs et populaires avec les fêtes patronales. Et tous les six ans, des célébrations incroyablement uniques et spectaculaires ont lieu, comme l'Anunci et le Sexenni de Morella. De plus, à Els Ports, des festivités religieuses sont également célébrées de manière singulière, telles que la Semaine sainte, la Fête-Dieu ou la Saint-Christophe.

DANSES TRADITIONNELLES

Les danses de la région d’Els Ports ont de nombreux éléments communs, tels que la musique de la dolçaina et du tabal, les costumes typiques des localités ou la tradition de leurs pas.

La danse populaire la plus remarquable est sans aucun doute la Danza Guerrera de Todolella. Elle s’agit d’une manifestation culturelle de grande importance, déclarée patrimoine historique et artistique depuis 1989. La Danza Guerrera est pratiquée depuis des siècles et est pleine d’éléments et de symboles uniques. Huit guerriers vêtus de costumes typiques y dansent treize pas imitant un combat avec des épées, des cannes et des boucliers.

Une autre danse traditionnelle d’Els Ports, qui est représentée dans différentes localités, est celle des Gitanetes. Dans celle-ci des jeunes filles en costumes traditionnels dansent autour d’un jeune homme qui tient un bâton, entrelaçant leurs rubans.

Les danses du Sexenni sont des manifestations culturelles de grande valeur. Parmi elles, les Torneros se distinguent par leurs pas impressionnants et pour être la danse de la ville. Elle est composée de jeunes gens vêtus de costumes rappelant les costumes florentins. Au rythme de la dolçaina et du tabal, ils exécutent des pas de grande difficulté, comme des virages à 180º dans les airs, qui étonnent les spectateurs. En outre, «les Gitanetes», «Artes y Oficios», «los Labradores» et «los Tejedores» montrent leurs pas spectaculaires pendant le Neuvaine.

En outre, à Els Ports, nous trouvons d’autres danses, comme «els varetes» et «els dansants» à Forcall, la «dansa dels pastorets» à Sorita ou différentes danses populaires, qui sont représentées lors d’occasions spéciales, comme «el Ball del Poll», «la Dansa del Pastor», «el Ball Rodat», «els peregrins», «El Ball Pla»…

elsports_agenda_fiestas_danzas_1.jpg
elsports_agenda_fiestas_danzas_cabecera_2.jpg

SANT ANTONI

Sant Antoni est spécial dans Els Ports. C’est l’une des fêtes les plus anciennes, qui remonte à l’époque médiévale. Il s’agit de la principale fête d’hiver dans tous les villages et elle présente des éléments communs entre eux, bien que chacun ait sa propre singularité. La plus remarquable, parce qu’elle conserve davantage d’éléments médiévaux et parce qu’elle a été déclarée Bien d’Intérêt Culturel et Fête d’Intérêt Touristique, est celle de Forcall, qui a toujours lieu le week-end le plus proche du 17 janvier.

La «Santantonada» est la fête du feu et la principale fête du secteur primaire. Cette célébration mélange des rites païens avec des paysages chrétiens. Les tentations, le feu purificateur et la lutte entre le bien et le mal sont au centre de nombreuses activités des Sant Antonis.

L’un des éléments communs dans les «Santantonadas» est le feu. Le feu est un symbole de purification et de renouvellement de la vie, brûlant les mauvais esprits représentés par les démons. Sur les places des villages, un mât de maya (arbre de mai) est dressé, sur lequel se chargent des centaines de kilos de branchage, formant des baraques spectaculaires. Celles-ci brûlent, tandis que les démons dansent autour d’elles.

Dans de nombreux villages, la vie de Saint Antoine est jouée. Il s’agit d’une reconstitution de la lutte entre le bien et le mal, dans laquelle saint Antoine résiste aux nombreuses tentations des démons.

Le caractère religieux de la célébration est présent dans différents actes solennels, tels que les messes, les bénédictions d’animaux ou les processions. Il y a aussi des événements ludiques et populaires, tels que des représentations du travail agricole, les Grupas, des danses et des fêtes.

Les fêtes de Sant Antoni ont aussi leurs pâtes typiques. À cette fin, les majors de la fête se chargent de planter des citrouilles et de préparer une confiture pour remplir la pâte, qui est faite de farine, d’huile, d’ «aguardiente» (eau-de-vie) et de sucre.

elsports_agenda_fiestas_santantoni_cabecera.jpg

SEXENNI

Tous les six ans, Morella remplit son engagement envers ses ancêtres. La tradition veut qu’en 1672, la Vierge de Vallivana ait libéré les habitants de Morella d’une épidémie. En signe de gratitude, il a été convenu d’organiser une neuvaine en son honneur tous les six ans.

Le Sexenni se distingue par sa nature spectaculaire et unique. Les rues sont décorées de constructions en papier bouclé, qui font de Morella un authentique musée vivant. C’est le point culminant de la ville tous les six ans et c’est un événement à ne pas manquer.

La ville a conservé sa structure de guildes et chaque jour de la neuvaine est organisé par l’une des guildes de la ville. C’est précisément au cours de chacune de ces journées qu’a lieu un Retaule, où l’on peut voir défiler les danses des guildes qui, avec leurs pas originaux et leurs costumes médiévaux, offrent des manifestations culturelles et traditionnelles de grande valeur. «Los Torneros», «les Gitanetes», «Artes y Oficios», «la Corronquina», «los Labradores» et «los Tejedores» sont les danses particulières, qui défilent à côté du «Carro Triomfant» ou la représentation du tableau d’Héroïnes Bibliques que préside la Reine Esther. En outre, le long du parcours du Retaule, vous pourrez voir des couvents, où des enfants vêtus de prêtres et de nonnes chantent des chansons au passage des processions.

Le prochain Sexenni sera célébré en août 2018.

elsports_agenda_fiestas_sexenni_1.jpg
elsports_agenda_fiestas_sexenni_cabecera_2.jpg