top of page
elsports_pueblos_vilafranca_cabecera.jpg

VILAFRANCA

LA PIERRE SÈCHE DESSINE L'ENVIRONNEMENT

Vilafranca est la deuxième plus grande localité de la région d'Els Ports et se trouve sur les contreforts les plus orientaux du Système Ibérique, à 1126 mètres d'altitude. Son relief est accidenté, avec des altitudes allant de 730 mètres à 1656 mètres, le point le plus élevé de la région. Cet emplacement montagneux en fait une zone riche en faune et en diversité florale. Dans son territoire, nous trouvons des endroits d'un grand intérêt géologique et d'un charme paysager, tels que le Barranco de la Fos, les Caves de Forcall ou la Forêt Palomita. Visiter Vilafranca, c'est faire un voyage dans le temps et plonger dans la vie rurale d'autrefois, pour découvrir une forme d'architecture de grande valeur : la pierre sèche. Cette architecture, réalisée uniquement avec des pierres et les mains des habitants de Vilafranca, a transformé le paysage et laisse un héritage impressionnant. À Vilafranca, on trouve des centaines de kilomètres de murs en pierre sèche, de murs, de passages, de chemins, un millier de cabanes, d'abris... Pour mieux comprendre cette technique, il est nécessaire de visiter le Musée de la Pierre Sèche. Le centre historique de la localité abrite des coins charmants, permettant de distinguer la vieille partie de la nouvelle. En dehors du centre-ville, on peut découvrir des lieux comme le Llosar ou la Pobla del Bellestar.

elsports_pueblos_vilafranca_imagen.jpg

À VOIR À
VILAFRANCA

Ayuntamiento: Bâtiment du XIIIe-XIVe siècle avec plusieurs salles nobles, dont les plafonds en bois et les fenêtres gothiques sont particulièrement remarquables. Il abrite l'Office de Tourisme et le Musée de Vilafranca.

Porte de San Roque (XVe siècle) : Les remparts médiévaux de Vilafranca avaient quatre portes. La seule qui subsiste est celle de San Roque, qui facilitait l'accès au village depuis le chemin de Benassal. Au-dessus de celui-ci, il y a une petite chapelle dédiée à San Roque.

Hôpital de la Charité : Bâtiment médiéval construit pour dispenser des soins de santé et de l'aide aux nécessiteux, aux pauvres et aux pèlerins.

Maison seigneuriale de la famille Brusca : Les Brusca étaient des personnes nobles, puissantes et influentes, qui ont occupé pendant des années les postes les plus importants du gouvernement local.

Maison des Peñarroya : Maison à l'apparence extérieure modeste, avec une porte en pierre à double embrasure et les armoiries de la famille. Elle comporte un panneau en céramique rappelant comment Juan Bautista Peñarroya a obtenu l'indépendance de Vilafranca vis-à-vis des villages de Morella.

Maisons modernistes : L'industrie textile est le principal moteur de l'aspect urbain étonnant de Vilafranca, avec un centre historique et une partie moderne. À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, une petite bourgeoisie locale s'est développée, enrichie par l'industrialisation, comme en témoignent différents bâtiments tels que la Casa de Álvaro Monfort ou celle de Julio Monfort. La pharmacie ou "El Moderno" sont également des bâtiments modernistes d'un grand intérêt.

Ancienne école de la Consolation : Première des 28 fondations de la péninsule réalisées par la révérende mère sor Juana Tena Gascón. Elle a été fondée en 1901. En 1921, les religieuses déménagent dans la nouvelle école et couvent, jusqu'à leur départ de Vilafranca en 1972.

Four gothique : Bâtiment correspondant à l'architecture dite "de conquête", avec une série d'arcs diaphragmes sur lesquels repose la charpente en bois. Il appartient actuellement à la Cooperative d'Agrotourisme Vilatur Coop."

MUSÉES 
VILAFRANCA

Musée de la Pierre Sèche : Situé dans la Halle du XIVe siècle, avec des arcs brisés sur le mur latéral droit et des pilastres Renaissance sur le mur gauche. Le musée permet aux visiteurs de découvrir le monde de l'architecture en pierre sèche, avec ses techniques et ses utilisations à travers des panneaux, des maquettes, des reconstitutions et des projections.

Ancien Hôtel de Ville : Bâtiment des XIIIe et XIVe siècles. Il abrite l'Office de Tourisme, une salle d'expositions temporaires et deux autres salles avec une collection muséographique de minéralogie et de paléontologie. Le bâtiment conserve également le retable gothique de la Vierge du Losar, commandé à l'artiste Valentí Montoliu et considéré comme un véritable trésor.

BÂTIMENTS RELIGIEUX

Église de Santa María Magdalena, Tour de la Conjuration et Musée : Magnifique édifice du XVIe siècle de style plateresque, qui combine harmonieusement des éléments gothiques et de la Renaissance. À l'arrière, il y a une tour crénelée qui forme un seul corps avec le reste du bâtiment, lui conférant un aspect singulier de forteresse. À l'intérieur se trouve le Musée Paroissial, où l'on peut admirer une intéressante collection d'œuvres d'art.

Sanctuaire de la Vierge du Losar : À 2 km de la localité. Un ensemble architectural intéressant composé de l'ermitage, de l'hospice attenant, du porche, des habitations et des enclos. Un sanctuaire construit à l'endroit où la tradition raconte que la Vierge du Losar a été découverte.

CHAPELLES
VILAFRANCA

Ermita de San Roque : Datant du début du XVIIIe siècle. Une élégante chapelle avec un portique sur la façade principale, de robustes contreforts et une seule nef.

Ermita de Santa Bárbara : Datant de la fin du XVIIIe siècle, c'est un exemple d'église de style basilical réduite au plus petit format, avec trois nefs de même hauteur et un transept couvert d'une coupole.